L’acquisition digitale c’est quoi ?

acquisition digitale

Il ne passe pas un jour sans que de nouveaux termes, de nouveaux acronymes ou nouveaux noms de jobs apparaissent dans l’univers si vaste qu’est le web. Aussi, si vous vous interrogez sur ce qu’est un growth hacker, ce qu’est un content manager ou c’est qu’est l’acquisition digitale, alors rassurez-vous. Tous les jours, beaucoup d’internautes cherchent à savoir par exemple via Google, ce que ces termes veulent dire.

Aussi, à ce titre, voici un début de réponse aujourd’hui sur ce qu’est l’acquisition digitale.

Acquérir du trafic, des leads, des clients, du chiffre d’affaire

Voici un titre qui pourra déjà bien permettre de situer ce qu’est l’acquisition digitale. Il s’agit donc de la réunion de plusieurs techniques visant à permettre à une marque/entreprise, d’acquérir de nouvelles visites sur son site web et/ou application. Visites d’internautes qui idéalement deviendront des leads, potentiels client(e)s. Qui permettront de transformer des visites en achats et créeront ainsi du chiffre d’affaire.

On parle d’acquisition digitale car ce trafic peut viser à faire venir des internautes sur un site web mais aussi par exemple sur une application mobile/tablette. Ces applications pouvant proposer des produits physiques ou digitaux. Des services et diverses prestations.

Vous aurez donc compris l’intérêt indéniable pour de nombreuses sociétés aujourd’hui, quelles que soient leur taille, d’exploiter autant que possible cette discipline webmarketing, qu’est l’acquisition digitale.

Acquisition digitale et jobs du web

Aujourd’hui, l’acquisition digitale peut faire l’objet d’un poste à temps complet. Aussi, si vous tapez acquisition digitale sur un site de recherche d’emploi, vous découvrirez de nombreuses offres. En effet, ce profil est très recherché tant il est stratégique. Qu’il s’agisse d’offres d’emplois de : Responsable acquisition digitale, Chargé(e) d’acquisition digitale ou encore : Chef(fe) de projet acquisition.

Quelle que soit la façon de nommer le job, il consiste principalement en la définition et l’exploitation de tous les leviers qui permettront pour une marque/une entreprise ou toute autre structure, de nouveaux clients.

Tout ça, avec un budget généralement défini ! Un job à gros enjeu.

Quelles pratiques dans le cadre d’une acquisition digitale ?

La personne en charge de l’acquisition digitale utilisera la plupart des leviers disponibles pour atteindre les objectifs visés. Parmi les leviers très connus, on trouvera par exemple l’usage et l’optimisation du référencement naturel. Pour la simple et bonne raison qu’en appliquant des bonnes pratiques, il sera possible de profiter des avantages d’un bon SEO (du trafic, de la visibilité…).

D’autres leviers existent, qu’ils soient payants par nature ou non. C’est là qu’on parlera plutôt d’acquisition payante. Ce sera par exemple le cas avec l’élaboration et le lancement de campagnes publicitaires. Que ce soit en passant par la désormais très connue régie Google Ads ou par les formats publicitaires disponibles sur une majorité des réseaux sociaux (Facebooks Ads, annonces Pinterest…). Bien entendu, il ne s’agira pas seulement de créer des campagnes puis les lancer. Il conviendra ensuite de les suivre pour en mesurer les impacts. Ont-elles permis d’avoir du trafic en plus ? Le trafic était-il bien ciblé ? Des achats dans un parcours bien défini seront-ils générés suite à ces campagnes ?

Cela ne s’arrête par au SEO et à l’exploitation des pubs payantes.

Cela pourra passer par la définition de directives en vue de la création d’un contenu web bien calibré (content marketing). Par l’usage très populaire d’emailings.

Et sans surprises, cela inclura de bien connaître et/ou de mieux apprendre à connaître sa cible. Pour mieux l’atteindre.

Tout ça, avec un budget généralement défini ! Un job à gros enjeu donc !

site internet responsive

Acquisition digitale une discipline transversale

L’utilisation des divers leviers disponibles pour augmenter une acquisition digitale rend cette discipline transversale. Il n’est pas rare d’entendre parler d’une vision à 360° tant la mission est aussi stratégique que centrale.

L’acquisition digitale table sur tous les moyens possibles d’apporter de la visibilité à une marque/entreprise. Aussi, le chargé d’acquisition digitale pourra travailler avec la personne en charge de la communication sur les réseaux sociaux, comme avec l’équipe éditoriale qui publie sur le site web concerné. Idem avec les Product owners qui viendront apporter leur expertise d’un produit pour que la communication autour de ce produit soit optimisée pour des campagnes d’acquisition digitale.

Mission marketing et véritable moyen d’augmenter le chiffre d’affaire, l’acquisition digitale est centrale et devient de plus en plus incontournable pour toute structure ayant pour objectif de générer des ventes d’abord. Et d’augmenter ces ventes, ensuite.

L’acquisition digitale quel budget ?

Il n’existe aujourd’hui pas de budget particulier pour faire de l’acquisition digitale. Les petites structures utiliseront les leviers les moins coûteux quand d’autres préféreront opter pour des grands classiques, avec des campagnes d’emailings.

Certains formats aujourd’hui sont particulièrement populaires, à savoir les affichages publicitaires en display sur les réseaux sociaux ou sur de grands médias web. La définition du budget dépendra principalement des moyens qu’une structure sera prête à mettre sur la table pour atteindre au mieux les objectifs définis.

L'acquisition digitale c'est quoi ?

Il est assez clair que faire de l’acquisition dans l’univers numérique est aussi complexe que crucial. Aussi, si vous avez du budget, n’hésitez pas à vous intéresser à cette discipline qui fait ses preuves chaque jour. Tant et si bien que le métier qui est de faire de l’acquisition digitale est non seulement très recherché, mais aussi plutôt bien rémunéré, même avec un profil junior.

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *